Documents sur la digestion

 

Outre les premières photos de la dissection du système digestif du lapin (code nécessaire) déjà étudiées, voici quelques documents supplémentaires sur la digestion :

 

 

Photo récapitulative de la dissection de l’appareil digestif du lapin

Protégé – (code nécessaire) –

 

 

Vidéo : dissection lapin – tube digestif

Protégé – (code nécessaire) –

 

 

Parcours d’une bouchée de brocolis dans notre tube digestif

 

 

Animation récapitulative sur la digestion

(N’oublie pas de presser le bouton « Légendes »)

 

animation digestion

 

 

La digestion

http://wp.me/pvatD-17W

(code spécial spécifique nécessaire)

 

 

La digestion

Vidéo – Mariaufabou

La digestion est le processus qui permet à notre organisme de digérer les aliments que l’on mange.

– Dans un premier temps, les aliments subissent une action mécanique: ils sont broyés par les dents et « ensalivés ». C’est la mastication. Les aliments sont devenus une masse molle appelée « bol alimentaire ». La salive rend ce bol alimentaire facile à avaler, et commence la digestion.

– Le bol alimentaire va descendre le long de la gorge et de l’œsophage avant d’arriver dans l’estomac.

– L’estomac libère de l’acide chlorhydrique qui casse les grosses molécules d’aliments en molécules plus petites jusqu’à obtenir un bol alimentaire liquide.

– Celui-ci continue son chemin et arrive dans la 1ère partie de l’intestin grêle. C’est là que d’autres organes (le pancréas, le foie et la vésicule biliaire) vont libérer des enzymes, qui vont transformer le bol alimentaire liquide en microéléments que l’organisme pourra  facilement absorber.

– La paroi de l’intestin grêle est tapissée d’une muqueuse interne qui comporte beaucoup de replis. Ces replis permettent aux aliments de passer dans le sang. Les aliments digérés deviennent donc des « nutriments ».

– Ce qui ne passe pas dans le sang va se solidifier dans le gros intestin (l’eau disponible est en effet absorbée par l’organisme). Le déchet va ensuite dans le rectum jusqu’à ce que le cerveau ordonne au corps de s’en débarrasser.

 

 

Chronique :  la digestion  (vidéo Europe 1)

 

 

Planche en couleurs : Le système digestif humain

 

 

 

La petite histoire de la digestion

Livre numérique par Philippe Ruelen (licence Créative Commons)

(clique)

digestion-dida_ruelen_vg

 

 

 

L’approvisionnement des organes en nutriments

Livre numérique par Chantal Coupin (licence Créative Commons)

(attention tu ne dois pas apprendre ni comprendre tout ce qui figure dans ce livre – niveau cinquième – mais tu peux le feuilleter!)

(clique)

 

digestion didapages

 

 

Les organes du système digestif / Le nom des organes

Deux jeux en flash sur « Echos d’Ecole »

 

digestion organes

 

 

La flore intestinale

Dans ton tube digestif,  100 000 000 000 000 de bactéries !

(clique sur le texte pour l’agrandir)

Flore intestinale

E coli

Escherichia coli, une bactérie vivant dans nos intestins (wikipedia commons).

Agrandie 10 000 fois. Regarde l’échelle.

Le trait blanc représente 1 « micromètre »

(1 millionième de mètre, ou encore : un millième de millimètre)

 

 

(les bactéries, sur Vikidia)

 

 

Les villosités – Le passage des nutriments dans le sang

Chez l’homme, l’intestin grêle est un tube de 7 à 8 mètres de long. Sa muqueuse interne présente de nombreux replis portant des villosités intestinales, qui multiplient les capacités d’absorption de l’intestin. Avec ses replis et ses villosités, l’intestin grêle aurait une surface interne totale de l’ordre de 200 m2.

 

 Villosités intestinales (agrandies 25 fois), schéma.

Villosités

 

 

 

Animation : de l’intestin à la cellule intestinale

(clique)

(presse le bouton « Légendes »)

intestin cellules

 

 

Trois moyens qui se conjuguent

pour multiplier la capacité d’absorption de l’intestin

image_multiplication-surface-intestin

 

 

Muqueuse intestinale (Inserm/Haffen, Katy)

Agrandissement de l’extrémité supérieure des cellules  qui absorbent les aliments dans les intestins. Ces villosités intestinales permettent d’augmenter la surface intestinale, et augmentent donc les capacités d’absorption des nutriments. Taille : 0,1 mm de diamètre par villosité. Microscopie électronique à balayage, Strasbourg, 1991 (clique pour agrandir).

INSERM villosités

 

 

 

Coupe d’une villosité intestinale

 

Villosité - capillaires

(tu n’as pas besoin de retenir les mots compliqués,

mais seulement qu’il y a des vaisseaux capillaires sanguins

à l’intérieur de la villosité)

 

 

Et voilà enfin percé le mystère final de la digestion !

sang pauvre sang riche

La paroi d’une villosité est constituée d’une seule couche de cellules. Les nutriments peuvent donc assez facilement passer entre deux cellules de cette paroi, et être absorbés dans une villosité. Une fois à l’intérieur, les nutriments pénètrent dans un (vaisseau) capillaire sanguin minuscule. Puis, par le système sanguin, ils peuvent être envoyés jusqu’à toutes  les cellules de notre corps. Dans le schéma, on symbolise un capillaire pauvre en nutriments en bleu. En traversant la villosité, il deviendra riche en nutriments (symbolisé en rouge).

 

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :