Archive for Sciences

Corydoras : le mystère enfin résolu…

(finalement le nom de ce poisson s’écrit bien avec un « y », apparemment…)

On voyait bien ces derniers temps que notre corydoras était certainement proche de la fin….

Il restait toujours au même endroit de l’aquarium, et bougeait de moins en moins.

Et, il y a deux ou trois jours, nous ne l’avons plus vu du tout…

Nous avons pensé qu’il était mort, et qu’il nous fallait sortir son corps de l’aquarium, afin que les matières en décomposition ne provoquent pas de maladies dans l’aquarium.

Le maître, et Corentin, ont essayé de retrouver le « cadavre » : impossible !

Nous avons émis l’hypothèse que le corydoras pouvait s’être caché dans l’amphore,  voire qu’il était déjà mort là-dedans, à l’abri des regards.

Et pourtant non ! ! !…

Mystère… Même le poisson mort, sa chair n’aurait pas pu être dissoute et disparaître aussi vite dans l’aquarium !…

Donc, cet après-midi, le maître devait se livrer à une fouille approfondie de l’aquarium…

—————–

« Mercredi 30 septembre – 13h18 – J’ai trouvé le cadavre du corydoras. Il gisait sur le fond de l’aquarium, à un endroit très caché, presqu’invisible : juste derrière l’amphore.

Après deux ou trois jours sans vie au fond de l’eau, ses couleurs sont un peu moins vives…

Zut, mon appareil photo ne fonctionne plus! Grhh!… Si j’arrive tout de même à faire des photos, je les ferai suivre plus tard… »

 

En attendant —-> article « Corydoras sur Wikipedia »

 

A ton avis, combien existe-t-il d’espèces de corydoras ?

(réponds dans les commentaires en laissant ton prénom)

22h38 – addendum – la photo

P2

 

Publicités

Comments (3)

Le cœlacanthe : on en avait justement parlé en classe !… Article + extraordinaire vidéo !

 

Un élève nous avait rendu attentif à cette information : un cœlacanthe, cet énorme poisson (jusqu’à 100 kilos, et 2 mètres de long), a été pêché récemment. Le maître avait alors expliqué que cette espèce de poisson existait depuis environ 400 millions [400 000 000] d’années (les « dinosaures » ont disparu il y a 65 millions d’années).

Comme cette espèce existe depuis si longtemps, sans avoir « évolué » de façon notable, elle souvent est qualifiée de « poisson fossile ».

Eh bien, des découvertes récentes nous en apprennent de bonnes !

Si, si, cette espèce a évolué, comme toutes les autres, et comment ! Dans son environnement de vie comme dans sa « biologie ».  Incroyable : ce poisson des profondeurs avait… un poumon « caché » !

Mais à quoi peut bien servir un poumon, à un poisson qui vit dans l’eau en très grande profondeur !

Si tu veux le savoir, il faudra que tu fasses beaucoup d’efforts de compréhension pour lire l’article ci-dessous, qui vient de paraître dans le journal « Le Monde ».

C’est un journal très sérieux, « pour les grands », alors tu auras peut-être du mal à comprendre. Mais… tu peux aussi lire l’article avec tes parents !…

Alors ? Pourquoi donc le cœlacanthe a-t-il un poumon caché ?

 

 

coelacatheUn cœlacanthe attrapé par un pêcheur kénian en 2001

(Simon Minia- AFP)

 

Le poumon caché du cœlacanthe, poisson des abysses

Le Monde.fr | 16.09.2015 à 17h49 • Mis à jour le 16.09.2015 à 18h53 | Par Nathaniel Herzberg

Un poumon caché dans son organe de flottabilité. Voilà donc la dernière surprise que le cœlacanthe a réservé aux…………

Lire le reste de cette entrée »

Commentaires fermés

Protégé : (code spécial spécifique) – Vidéo : dissection lapin – système digestif

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Commentaires fermés

Documents sur la digestion

 

Outre les premières photos de la dissection du système digestif du lapin (code nécessaire) déjà étudiées, voici quelques documents supplémentaires sur la digestion :

 

 

Photo récapitulative de la dissection de l’appareil digestif du lapin

Protégé – (code nécessaire) –

 

 

Vidéo : dissection lapin – tube digestif

Protégé – (code nécessaire) –

 

 

Parcours d’une bouchée de brocolis dans notre tube digestif

 

 

Animation récapitulative sur la digestion

(N’oublie pas de presser le bouton « Légendes »)

 

animation digestion

 

 

La digestion

http://wp.me/pvatD-17W

(code spécial spécifique nécessaire)

 

 

La digestion

Vidéo – Mariaufabou

La digestion est le processus qui permet à notre organisme de digérer les aliments que l’on mange.

– Dans un premier temps, les aliments subissent une action mécanique: ils sont broyés par les dents et « ensalivés ». C’est la mastication. Les aliments sont devenus une masse molle appelée « bol alimentaire ». La salive rend ce bol alimentaire facile à avaler, et commence la digestion.

– Le bol alimentaire va descendre le long de la gorge et de l’œsophage avant d’arriver dans l’estomac.

– L’estomac libère de l’acide chlorhydrique qui casse les grosses molécules d’aliments en molécules plus petites jusqu’à obtenir un bol alimentaire liquide.

– Celui-ci continue son chemin et arrive dans la 1ère partie de l’intestin grêle. C’est là que d’autres organes (le pancréas, le foie et la vésicule biliaire) vont libérer des enzymes, qui vont transformer le bol alimentaire liquide en microéléments que l’organisme pourra  facilement absorber.

– La paroi de l’intestin grêle est tapissée d’une muqueuse interne qui comporte beaucoup de replis. Ces replis permettent aux aliments de passer dans le sang. Les aliments digérés deviennent donc des « nutriments ».

– Ce qui ne passe pas dans le sang va se solidifier dans le gros intestin (l’eau disponible est en effet absorbée par l’organisme). Le déchet va ensuite dans le rectum jusqu’à ce que le cerveau ordonne au corps de s’en débarrasser.

 

 

Chronique :  la digestion  (vidéo Europe 1)

 

 

Planche en couleurs : Le système digestif humain

 

 

 

La petite histoire de la digestion

Livre numérique par Philippe Ruelen (licence Créative Commons)

(clique)

digestion-dida_ruelen_vg

 

 

 

L’approvisionnement des organes en nutriments

Livre numérique par Chantal Coupin (licence Créative Commons)

(attention tu ne dois pas apprendre ni comprendre tout ce qui figure dans ce livre – niveau cinquième – mais tu peux le feuilleter!)

(clique)

 

digestion didapages

 

 

Les organes du système digestif / Le nom des organes

Deux jeux en flash sur « Echos d’Ecole »

 

digestion organes

 

 

La flore intestinale

Dans ton tube digestif,  100 000 000 000 000 de bactéries !

(clique sur le texte pour l’agrandir)

Flore intestinale

E coli

Escherichia coli, une bactérie vivant dans nos intestins (wikipedia commons).

Agrandie 10 000 fois. Regarde l’échelle.

Le trait blanc représente 1 « micromètre »

(1 millionième de mètre, ou encore : un millième de millimètre)

 

 

(les bactéries, sur Vikidia)

 

 

Les villosités – Le passage des nutriments dans le sang

Chez l’homme, l’intestin grêle est un tube de 7 à 8 mètres de long. Sa muqueuse interne présente de nombreux replis portant des villosités intestinales, qui multiplient les capacités d’absorption de l’intestin. Avec ses replis et ses villosités, l’intestin grêle aurait une surface interne totale de l’ordre de 200 m2.

 

 Villosités intestinales (agrandies 25 fois), schéma.

Villosités

 

 

 

Animation : de l’intestin à la cellule intestinale

(clique)

(presse le bouton « Légendes »)

intestin cellules

 

 

Trois moyens qui se conjuguent

pour multiplier la capacité d’absorption de l’intestin

image_multiplication-surface-intestin

 

 

Muqueuse intestinale (Inserm/Haffen, Katy)

Agrandissement de l’extrémité supérieure des cellules  qui absorbent les aliments dans les intestins. Ces villosités intestinales permettent d’augmenter la surface intestinale, et augmentent donc les capacités d’absorption des nutriments. Taille : 0,1 mm de diamètre par villosité. Microscopie électronique à balayage, Strasbourg, 1991 (clique pour agrandir).

INSERM villosités

 

 

 

Coupe d’une villosité intestinale

 

Villosité - capillaires

(tu n’as pas besoin de retenir les mots compliqués,

mais seulement qu’il y a des vaisseaux capillaires sanguins

à l’intérieur de la villosité)

 

 

Et voilà enfin percé le mystère final de la digestion !

sang pauvre sang riche

La paroi d’une villosité est constituée d’une seule couche de cellules. Les nutriments peuvent donc assez facilement passer entre deux cellules de cette paroi, et être absorbés dans une villosité. Une fois à l’intérieur, les nutriments pénètrent dans un (vaisseau) capillaire sanguin minuscule. Puis, par le système sanguin, ils peuvent être envoyés jusqu’à toutes  les cellules de notre corps. Dans le schéma, on symbolise un capillaire pauvre en nutriments en bleu. En traversant la villosité, il deviendra riche en nutriments (symbolisé en rouge).

 

Commentaires fermés

VRAI – FAUX ? Recherche en Sciences suite aux séances des 15 mai et 18 mai – La digestion

anatomie bouche

VRAI / FAUX ?

1 – Combien de temps pour la digestion ?

(plusieurs  hypothèses d’élèves : entre 1 heure et 52 heures)

2a – Deux « tuyaux » après l’estomac : un pour le « sec », un pour le « pas sec ».

2b – A la sortie de l’estomac, deux tuyaux, un pour l’urine, un pour les excréments.

3 – On maigrit quand on fait du sport ?

4 – La viande fait grossir, les légumes font maigrir ?

5 – La « bouillie d’aliments » présente dans les intestins « nettoie le corps ».

6 – L’intestin écrase la nourriture pour que l’on n’ait pas mal au ventre.

7 – « La nourriture se répartit dans le corps dans 4 endroits différents : bras, jambes, … La boisson va dans le cerveau ».

8 – « L’intestin va dans l’estomac ».

9 – Ordre des organes :  entre intestin – oesophage – foie – estomac

10 – L’intestin se contracte pour faire descendre la nourriture.

11 – Configuration du « tuyau qui descend » : « en vrille » ou tout droit ?

12 – « Nous avons 2 foies et 2 vessies »

13 – Il y a des genres de petits marteaux dans l’intestin pour casser la nourriture.

14 – Quand nous mâchons nous ne respirons plus.

15. Comment donc la nourriture peut-elle se transformer en « pet », en « rot »

 

Commentaires fermés

Nous suivons l’éclipse en salle informatique !

 

Cartographie de l’éclipse

sur le site de Xavier Jubier.

A certains endroits de la Terre,

notamment vers les îles Féroé,

et le Spitzberg (archipel du Svalbard, Norvège),

l’éclipse du soleil sera totale.

– – – – –

Annuaire des webcams de Norvège

Choisis la région de Svalbard,

tu peux voir ce que fait une éclipse totale !

(6 webcams disponibles,

dont 2 dans des stations polaires, et une à l’aéroport)

Début de l’éclipse partielle à cet endroit : le 20 mars 2015 à 10h12

Début de l’éclipse totale  : 11h 10min 55s

Fin de l’éclipse totale : 11h13min 23s

Fin de l’éclipse partielle : 12h12

– – – – –

« Lunettes solaires »

de L’Observatoire de Kanzelhöhe

(Université de Graz, Autriche)

(lorsque des observations sont en cours,

l’image du soleil est rafraîchie très régulièrement)

– – – – –

Webcam avec vue sur le parvis

de la Cathédrale de Strasbourg.

(et chez nous, elle fait comment cette éclipse ?…)

(N’oublie pas d’essayer aussi la « vue panoramique » !…)

– – – – –

Et… Merci à la maman de Matéo pour les renseignements ! ! ! ….

Commentaires fermés

Eclipse totale (images accélérées)

(N’oublie pas que tu peux agrandir la vidéo

en cliquant en bas à droite du player)

 

Nous ne pouvons pas regarder en direct l’éclipse

de ce matin, pour raisons de sécurité

(on est même interdits de récréation dehors !).

Alors nous nous consolons en regardant sur notre écran

une vidéo de l’éclipse totale du 21 juin 2001 (au Zimbawé)

(et par ailleurs nous suivons l’éclipse de ce 20 mars 2015 en direct en salle informatique !…)

Commentaires fermés

Notre prototype de chauffe-eau solaire essayé pour la première fois au Champ du Feu

Ce jour-là, au Champ du Feu, la température était plutôt inférieure aux normales saisonnières, et il y avait pas mal de nuages. Notre prototype n’a pas très bien fonctionné.

Mais dans les jours qui suivent, nous avons fabriqué et essayé à l’école 5 nouveaux prototypes.

Nous sommes arrivés à chauffer de l’eau à 55 degrés, soit la température de l’eau chaude qui coule d’un robinet !

Nous avons même réussi (à peu près…) à faire cuire un oeuf par notre SolarCook V_1.0

Le temps nous a un peu manqué pour bien étudier le fonctionnement de nos prototypes et pour les améliorer.

Mais il paraît que certains élèves vont voir cela de plus près pendant les grandes vacances ! ! !…

Dernières Nouvelles : 66,4 ° C le 17/07/14

(photos Julie STEFAN – cliquer pour les agrandir)

 Champ du Feu 2013_14 SolarCook Champ_du_Feu_2013_14_4a Champ_du_Feu_2013_14_6a

 

Commentaires fermés

Projet Ecomobilité – Le célérifère, ancêtre de la bicyclette… Vraiment ?…

Nous avons travaillé sur l’histoire de la bicyclette et notamment sur le célérifère, censé être le premier lointain ancêtre du vélo…

Cocorico, c’est une invention française !

Oui, mais voilà, clique sur la vignette ci-dessous, lis attentivement le document Pdf qui va s’ouvrir.

Tu en apprendras de belles sur cette invention !…

Le célérifère

La photogaphie d’un « vrai-faux » célérifère :

celerifere-photo

Plusieurs sites sur le web propagent encore l’idée

que le célérifère est l’ancêtre de la bicyclette !…

(note bien que sur cette photo la liaison entre les roues

est différente que sur le dessin en vert trouvé sur Wikipédia,

elle est plutôt plus conforme à la – fausse- description de l’engin

que nous avons lue en classe)

Le vrai premier « deux-roues » est une draisienne ou draisine, en Allemand Die Laufmaschine (« La machine à courir »), inventée par le baron von Drais à Mannheim. Le baron établit un premier record de vitesse en parcourant 14,4 km en 1 heure, le 12 juin 1817.

Ci-dessous une draisienne datant d’environ 1820 conservée au musée de Heidelberg. Photographie de  Gun Powder Ma – licence Creative Commons 3.0 by-sa.

(clique sur la photo pour l’agrandir)

800px-Draisine_or_Laufmaschine,_around_1820

Commentaires fermés

Et bientôt !…

Avec :

La main à la päte

et la participation de :

Madame Corinne DAUCHARD,

Conseillère Pédagogique

une action :

Transports et écomobilité

Commentaires fermés

Ne pas la boire…

Interdit2

Ne pas la boire ! On a fait une expérience avec le scientifique.

Commentaires fermés

Cadeau de Pâques : ta page-titre pour les « Etats de l’eau », pour ton cahier de sciences !

pdf_fiche_vg

Commentaires fermés

C’est à moins 180 °C ! Pourtant ç’est en train de bouillir ! Etonnant non ? On fait des sacrées expériences avec Tim !

DSCN2960

(Clique pour agrandir)

Commentaires fermés

Protégé : La danse des molécules…

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Commentaires fermés

Protégé : Expériences à moins 180 °C, quelques images…

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Commentaires fermés

Simulation numérique de l’agitation moléculaire lors de la solidification de l’eau.

En Français courant ;-o))   :

Tim a rencontré un scientifique japonais qui a réalisé deux simulations sur ordinateur des changements qui affectent les molécules contenues dans l’eau lorsque celle-ci gèle.

(pour info : atomes d’oxygène en rouge, atomes d’hydrogène en blanc. Mais… regarde surtout l’évolution de l’agencement des molécules)

 

 

Commentaires fermés

La petite fabrique de glaçons …

(clique sur un vignette pour agrandir et faire défiler le diaporama)

Commentaires fermés

Diagrammes…

Pour obtenir la version numérisée du diagramme

que tu as réalisé dans ton cahier de sciences,

clique sur la vignette ci-dessous :

diagrammes - vg

Commentaires fermés

Volcanisme – Et… près de chez nous ?…

Le massif du Kaiserstuhl  (« la chaise de l’empereur ») est long de 16 kilomètres, et sa plus grande largeur fait 12,5 km. On y accède notamment en franchissant le Rhin par Breisach am Rhein (« Vieux Brisach »), sur la rive droite du Rhin, côté Allemand, et en se dirigeant au nord-est de cette ville.

(Breisach est située à 83 kilomètres au sud de Holtzheim)

Le Kaiserstuhl culmine à 558 mètres d’altitude, au Totenkopf (« Tête de mort »). Il est situé juste avant la Forêt Noire.

Ce massif montagneux « miniature » est le vestige d’un ensemble volcanique qui fut actif  il y a 18 millions d’années

C’est aussi l’endroit le plus chaud d’Allemagne. Le climat exceptionnel de l’endroit et l’excellente qualité des terres permettent… d’y mettre en bouteille de bons vins et … de rencontrer – à une altitude pourtant basse – des orchidées champêtres, et autres plantes remarquables.

Breisach skyline

« Breisach skyline »…  (clic pour agrandir)

Kaiserstuhl Karte

Kaiserstuhl Karte

oberbergen_kaiserstuhl_sur_todtenkopf

Vue sur le Totenkopf, point culminant (558m) du massif (clic pour agrandir)

_

Image panoramique du Kaiserstuhl

(nécessite Java activé)

clique ici

_

orchidées dans les champs...

Orchidées dans les champs…

"Amygdales" d'apatite et de quartz dans de la lave basaltique

« Amygdales » d’apatite et de quartz dans de la lave basaltique –   Kaiserstuhl By Woodloper, licence Creative Commons

_

Clique sur la vignette ci-dessous

pour imprimer pour ton cahier de sciences

le document PDF avec les photos en couleurs.

pdf_fiche_vg

Commentaires fermés

Spécial parents – Vous avez dit « dinosaures » ???…

Nous avons appris en classe que les oiseaux étaient… des dinosaures !…

J’entends dire que certains parents ne veulent pas tellement croire cela ;-o))

C’est un peu normal, car l’appartenance des oiseaux au groupe des dinosaures est une découverte scientifique récente

(bien que certains indices sérieux existassent à ce sujet depuis plus d’une centaine d’années).

J’entends aussi que d’autres parents pensent que les derniers dinosaures vivants seraient les crocodiles.

Précision en quatre étapes.

mini_dinosaure4

_

1. Définition d’un oiseau (Wikipédia)

« Les oiseaux (ou classe des Aves) sont des vertébrés tétrapodes ailés appartenant au clade des dinosaures. »

mini_dinosaure4

_

2. Définition des dinosaures (Wikipédia)

« Les dinosaures […] forment un clade extrêmement diversifié de vertébrés diapsides représentés actuellement par les oiseaux. […] Présents dès le Carnien (partie inférieure du Trias supérieur, il y a 230 millions d’années), ils disparaissent presque entièrement lors de la crise Crétacé-Tertiaire il y a 65 millions d’années. Seuls les oiseaux, qui émergent de petits dinosaures théropodes du Jurassique moyen, survivent à cette extinction, ce qui leur a permis de prospérer et se diversifier considérablement durant le Cénozoïque. Avec les oiseaux, les dinosaures forment aujourd’hui un des groupes de vertébrés les plus florissants, et les tétrapodes les plus diversifiés taxonomiquement et morphologiquement : leurs espèces sont d’ailleurs plus nombreuses (près de 10 000) que celles des mammifères (5 400), ce qui a fait dire à Guillaume Lecointre que « nous sommes toujours dans l’ère des dinosaures ».

mini_dinosaure4

_

3. Le cladogramme qui suit montre bien que les oiseaux se situent dans la « famille » des dinosaures (cela est encore contesté par quelques scientifiques), et que par ailleurs les crocodiliens ne font PAS partie des dinosaures (mais sont des « cousins »).

(aussi, et de façon un peu contre-intuitive, un pigeon est plus proche du dinosaure qu’un crocodile l’est d’un dinosaure !…)

pdf_fiche_vg

_

4. Sur le site « Science étonnante » vous pouvez lire dans un langage assez simple et dans un style un peu imagé les arguments qui font qu’il n’y a guère de doute que les oiseaux soient… les derniers dinosaures survivants (il a notamment été démontré que le collagène d’oiseau est plus proche du collagène de dinosaure que ne l’est le collagène de crocodile !…). Cliquer sur la vignette pour lire l’article.

hoatzin

Commentaires fermés

Les volcans – C’est pas sorcier… Quelques vidéos en complément.

C’est pas sorcier -Partie 1 :

_

C’est pas sorcier – Partie 2 :

_

Eruption effusive – Eruption explosive :

_

Eruption du Piton de la Fournaise (île de la Réunion)

14 octobre 2010 au 31 octobre 2010

_

Visions de lave – Piton de la Fournaise 2004

_

22 vidéos courtes sur les volcans –

Partie 22 : LES 10 VOLCANS LES PLUS ACTIFS !

_

Un vulcanologue avec un équipement spécial

assiste de TRES TRES TRES près à l’éruption

du volcan Marum au Vanuata

_

Maurice et Katia Krafft 1/7 – Au rythme de la Terre –

Portraits de deux Alsaciens, vulcanologues, à la vie-à la mort

_

En 46 secondes, la tectonique des plaques –

Commentaires fermés

Vie de l’aquarium

(Clic pour agrandir)

Vie de l'aquarium

Commentaires fermés

Les poissons de l’aquarium, par Mathilde (clique pour agrandir)

poissons aquarium mathilde v2 guppy platy corrydoras

Commentaires fermés

Quelques dessins d’après des photos prises à Bussière

Clic, puis re-clic,

pour agrandir.

Animaux Bussière

Commentaires fermés

Noé (embauché aux DNA…) a fait un petit journal…

Page 1

Page 2

Page 3

Page 4

Page 5

Clique sur les liens ci-dessus

DNA Noé

Noé en route vers le journalisme ?

 

Commentaires fermés

Sortie Bussière : quelques dessins faits sur place

(Clic, puis re-clic pour agrandir)

Traces d'animaux - Sortie ferme Bussière

Commentaires fermés

Trois visions de notre aquarium…

(cliquer pour agrandir)

Commentaires fermés

Clémentine a photographié notre aquarium – quelques néons

(clic et re-clic pour agrandir)

Commentaires fermés

Une mort mystérieuse…

Le pleco de notre aquarium est mort lundi 26 mars.

La cause du décès n’est pas connu.

On constate cependant une sorte de plaie à la tête.

Nous avons supposé qu’un des « escargots mangeurs d’escargots » récemment introduits dans l’aquarium s’était collé au pleco et avait commencé à « l’aspirer », avant que le poisson s’en débarrasse.

La plaie semblait commencer à cicatriser ces derniers jours.

Nous avons constaté que le pléco sortait fréquemment de sa cachette ces derniers temps.

Merci à Julie pour la photo !

On remarque que les branchies se sont déployées vers l’extérieur.

(clic, et re-clic, pour agrandir)

Mort du (petit) pleco - 2012

Commentaires fermés

Les poissons de notre aquarium

Voici les photos de poissons trouvées ce matin en salle informatique.

(clique pour agrandir !)

Les poissons de notre aquarium

Commentaires fermés

Older Posts »